Carte de vigilance des pollens - valable jusqu'au 25 mai.

Survolez le département de votre choix pour connaître le risque
d'allergie pour chaque pollen.


Les graminées sont sélectionnées !

Didier Deschamps, l’entraineur de l’équipe de France, vient d’annoncer la liste des joueurs sélectionnés pour jouer la coupe du monde de football en juin en Russie. Pendant ce temps-là, en France, sur le terrain des allergies, ce sont bien les pollens de graminées qui sont les premiers sélectionnés avec un risque d’allergie élevé de partout, excepté en Bretagne, dans le Nord et autour de la Méditerranée où le risque sera de niveau moyen.
Les chênes terminent leur pollinisation sur tout le pays mais sont aussi sur la liste des sélectionnés par les allergiques avec un risque de niveau moyen autour de la Méditerranée et faible ailleurs.
Les pollens de pinacées (pin, sapin, épicéa), qui sont très présents dans l’air, n’ont pas été sélectionnés sur le terrain des allergies car ils ne sont pas allergisants. Les flocons blancs qui sont visibles dans l’air et qui tapissent parfois les pelouses, comme le ferait une première neige, proviennent des peupliers et des saules mais ne sont pas des pollens, n'ont pas de caractère allergisant, mais peuvent avoir un caractère irritant.
Certains pollens inaugurent leur première sélection cette année, il s’agit des pollens de plantains et d’oseilles présents en faible quantité et dont le risque d’allergie sera de niveau faible. Autour de la Méditerranée, d’autres pollens veulent être sur la liste et sont en augmentation avec un risque d’allergie faible à localement moyen, ce sont les oliviers et les urticacées (pariétaires).
Après les averses orageuses, l'atmosphère se stabilise peu à peu et les températures deviennent plus clémentes. Les concentrations de pollen seront à la hausse, les allergiques devront rester très vigilants et consulter leur médecin ou un allergologue en cas de symptômes.

 

Risque d'allergie *

: nul : très faible : faible : moyen : élevé : très élevé

* Le risque d'allergie prévisionnel est établi à partir des quantités de pollens mesurées, des prévisions météorologiques pour les jours à venir, du stade phénologique des végétaux et de l'intensité des symptômes constatés par les médecins chez leurs patients allergiques aux pollens.