Carte de vigilance des pollens - valable jusqu'au 28 septembre.

Survolez le département de votre choix pour connaître le risque
d'allergie pour chaque pollen.


Bulletin Allergo Pollinique

Un automne d’ambroisie !

Les concentrations de pollens d’ambroisie s’amenuiseront dans les prochains jours, mais attention, ces pollens faiblissent mais ne s’avoue pas vaincus. Le risque d’allergie pourra encore atteindre son niveau maximal sur la vallée du Rhône d’Avignon au Sud de Lyon et moyen de Nîmes à Chalon sur Saône. Le risque lié à l’ambroisie sera aussi élevé de Nevers à Vichy et entre Angoulême et Périgueux. Des pollens d’ambroisie seront présents sur une large moitié Sud Est de la France. La vigilance devra donc encore rester importante pour les allergiques à ce pollen, même lors de déplacements.
Un regain de pollens de graminées pourra faire grimper le risque associé à un niveau moyen, notamment autour du pourtour Méditerranéen. Le plus souvent, le risque associé aux pollens de graminées ne dépassera pas le niveau très faible sur une grande partie du territoire.
Annonçant l’automne, les surfaces extérieures pourront se couvrir d’une fine pellicule jaune. Ce seront des pollens de cèdre. Fleurissant entre la fin d’été et le début d’automne comme le lierre, le cèdre libère de grandes quantités de gros pollens qui jauniront tout autour d’eux. Ces pollens automnaux ne sont pas allergisants et ne gêneront pas les allergiques.
Les allergiques aux pollens d’ambroisie ne pourront pas encore souffler, une longue période pluvieuse serait idéale pour nettoyer le ciel de tous les pollens encore présents.

 

Risque d'allergie *

: nul : très faible : faible : moyen : élevé : très élevé

* Le risque d'allergie prévisionnel est établi à partir des quantités de pollens mesurées, des prévisions météorologiques pour les jours à venir, du stade phénologique des végétaux et de l'intensité des symptômes constatés par les médecins chez leurs patients allergiques aux pollens.