Carte de vigilance des pollens - valable jusqu'au 23 février.

Survolez le département de votre choix pour connaître le risque
d'allergie pour chaque pollen.


Bulletin Allergo Pollinique

Les pollens de cyprès champions olympiques !

Les jeux olympiques d’hiver ont débuté en Corée du Sud avec déjà de nombreuses médailles décernées aux athlètes ; en France la médaille d’or revient aux pollens de cyprès qui ont investi tout le pourtour Méditerranéen et seront en augmentation la semaine prochaine avec des conditions météorologiques favorables à leur dispersion dans l’air. On retrouve aussi les pollens de cyprès en grande quantité à Bordeaux avec un risque pouvant atteindre le niveau moyen.
Les pollens d’aulne montent en puissance et veulent la médaille d’argent, ils sont en pleine pollinisation et on les retrouve sur l’ensemble du pays avec un risque faible à moyen. En Alsace ils sont toujours bien implantés avec un risque de niveau moyen de Mulhouse à Strasbourg.
Les pollens de noisetier et de frêne bataillent pour la troisième place du classement sur l’ensemble du territoire mais le risque d’allergie ne dépassera pas le niveau faible. Les pollens de peupliers continuent leur progression par le sud et gagnent de plus en plus de régions mais seront eux aussi limités à un risque faible. Les mimosas sont en pleine pollinisation dans le sud du pays avec des belles fleurs jaunes mais le risque d’allergie est très local (réaction de voisinage) car les pollens sont relativement gros et lourds et ne peuvent pas être transportés sur de longues distances.
Il est possible que des pics de pollution dans les grandes villes comme Paris, Lyon, Marseille, Strasbourg….exacerbent les symptômes dus aux pollens. Les personnes allergiques aux pollens doivent rester vigilantes et bien suivre leurs traitements ou consulter leur médecin.

 

Risque d'allergie *

: nul : très faible : faible : moyen : élevé : très élevé

* Le risque d'allergie prévisionnel est établi à partir des quantités de pollens mesurées, des prévisions météorologiques pour les jours à venir, du stade phénologique des végétaux et de l'intensité des symptômes constatés par les médecins chez leurs patients allergiques aux pollens.