Carte de vigilance des pollens - valable jusqu'au 29 juin.

Survolez le département de votre choix pour connaître le risque
d'allergie pour chaque pollen.


Début de l’été rime avec pollens de graminées !

En ce début d’été et fête de la musique, les pollens de graminées seront la seule fausse note du moment pour les allergiques. Le risque d’allergie sera moyen à élevé selon les départements avec des concentrations plus fortes au nord qu’au sud du pays.
Les arbres semblent avoir terminé leur pollinisation à l’exception des oliviers et des châtaigniers dont le risque d’allergie ne dépassera pas le niveau faible.
Les herbacées en revanche avec les pollens d’urticacées (orties et pariétaires), de plantains et d’oseilles restent bien présents en ce début d’été avec un risque associé ne dépassant toutefois pas le niveau faible à très localement moyen.
Les températures de ces prochains jours sur l’ensemble du territoire seront en hausses et favoriseront la dispersion des pollens dans l’air. Les concentrations de pollens de graminées devraient cependant commencer à baisser dans les semaines à venir avant l’arrivée des pollens d’ambroisie annoncés pour début août selon notre modèle prévisionnel.
D’ailleurs ce samedi 23 juin c’est la journée internationale de l’ambroisie comme chaque premier samedi de l’été. Des animations sont organisées un peu partout en France pour informer le grand public et les professionnels sur les problèmes générés par l’ambroisie et pour encourager la mise en place d’actions de lutte. Si vous repérez de l’ambroisie, pensez à la signaler via la plateforme Signalement-Ambroisie www.signalement-ambroisie.fr .
Les personnes allergiques doivent rester vigilantes et bien suivre leurs traitements et consulter leurs médecins en cas de symptômes.

 

Risque d'allergie *

: nul : très faible : faible : moyen : élevé : très élevé

* Le risque d'allergie prévisionnel est établi à partir des quantités de pollens mesurées, des prévisions météorologiques pour les jours à venir, du stade phénologique des végétaux et de l'intensité des symptômes constatés par les médecins chez leurs patients allergiques aux pollens.