Le site français des allergies aux pollens
Le Réseau National de Surveillance AérobiologiqueRNSABulletin d'Alerte
 

Titre Le noisetier

Les pollens de noisetiers ont un potentiel allergisant élevé avec un pic dominant en février-mars. L´inflorescence femelle, très contractée se manifeste par ses styles rouge vif qui sortent des écailles de certains bourgeons plus gros. La floraison est très précoce (Février). Après la fécondation, ovaire et bractée vont se développer pour donner des fruits bien connus, mûrs en Septembre : les noisettes. C´est un arbuste résistant aux grands froids, mais souffrant des gelées tardives sur sa floraison précoce.

Il a un port régulièrement évasé en gobelet, buissonnant par de nombreux rejets très droits partant de la base et qui relayent les tiges les plus anciennes dépérissantes. Les jeunes rameaux sont pubescents, hérissés de poils glanduleux rougeâtres; les feuilles sont alternes grandes (5 à 12 cm de diamètre), à contour circulaire, dentées, duveteuses, effilées à la pointe.

Très répandu en Europe, commun en France dans le Centre, l´Est et le Nord-Est, plus rare dans l´Ouest et le Sud Ouest, manque dans les plaines méditerranéennes, nous le rencontrons depuis les plaines jusqu´à 1800 m d´altitude. Les racines sont parfois mycorhisées en vue de la production de truffe: noisetiers «truffiers». Citons également le noisetier de Byzance, Corylus colurna qui lui est un arbre atteignant 25 m de hauteur.

Références :
"Connaître et découvrir Les Arbres" de Christian Bock Edition Liber
"Flore Forestière Française" Institut pour le développement forestier
"Guide de dendrologie" M.Jacamon

Le noisetier

Ce sont des arbustes à châtons, c´est à dire des épis de fleurs unisexuées. Les châtons mâles sont bien visibles lors de la floraison, car ils sont allongés, jaunâtres, pendants et libèrent une grande quantité de pollen dispersé par le vent.