Le site français des allergies aux pollens
Le Réseau National de Surveillance AérobiologiqueRNSABulletin d'Alerte
 

Titre Bulletin Allergo Pollinique

Bulletin allergo-pollinique N°25 du 24 juin 2016
Valable jusqu'au 1er juillet

Les graminées ne savent plus à quelle saison se vouer !

Alors que l'été serait enfin en train de s'installer, certaines régions commencent seulement à être gênées. Les graminées, au cours d'une année type, sont normalement moins actives vers la fin du mois de juin et diminuent en pente douce jusqu'à la mi-juillet, mais avec le printemps pluvieux et froid dont nous venons de sortir, certaines régions seront encore fortement sous l'influence de ces herbes. Sur une majorité du territoire, le risque d'exposition lié aux pollens de graminées sera élevé et même très élevé sur l'Auvergne et la Bourgogne, ainsi que des Pays de Loire à la Lorraine. Les régions qui seront le moins touchées par ces pollens seront les côtes Aquitaine et Méditerranéenne et la Corse, avec un risque moyen.
Les tilleuls respectent leur période de floraison en fleurissant actuellement sur une majorité de la France. Les pollens associés pourront provoquer des allergies de proximité.
Les châtaigniers débutent leur saison, les pollens présents ne seront pas une gêne pour les allergiques.
Les pollens de plantains et d'oseille seront encore là, mais en diminution, tandis que les pollens d'ortie continueront d'envahir le ciel, sans grande gêne associée.

Les allergiques doivent encore rester vigilants, les graminées persistent encore sur nos régions.

Charlotte SINDT                                           
Directrice du RNSA
 



Journal pollinique

Suivez vos symptômes d'allergies en remplissant le questionnaire journalier sur www.pollendiary.com



Les risques par ville

Les capteurs

Capteur

Les pollens

Ambroisie Armoise Bouleau Chêne Frêne Graminées Noisetier Plantain
Ambroisie Armoise Bouleau Chêne Frêne Graminées Noisetier Plantain