Le site français des allergies aux pollens
Le Réseau National de Surveillance AérobiologiqueRNSABulletin d'Alerte
23 avril : Les données en temps réel sur notre site de Lyon nous permettent de prévoir un risque allergique moyen (3/5) pour ce mercredi après-midi, principalement à cause des pollens de platane et chêne.


Bulletin allergo-pollinique - Récapitulatif 2003      


 
La saison pollinique 2003 a été une saison de contraste lié à l'hétérogénéité du risque allergique d'une région à l'autre et même d'une zone à l'autre. En effet, si Noël 2002 « au balcon » avait permis la première pollinisation des noisetiers, la période très froide de janvier à mi-février a bloqué toute évolution de la végétation. Par ce fait, fin février, première explosion des pollens de noisetier et d'aulne provoquant sur une période brève de nombreuses conjonctivites.
Les pollens de cyprès plus abondants selon les régions n'ont réellement provoqué une forte symptomatologie que sur le pourtour Méditerranéen et en particulier sur la zone Est de la région P.A.C.A. La saison des pollens de bouleau, frêne, chêne et autres arbres s'est déroulée sans particularité, provoquant de mars à mai, cohortes de conjonctivites, rhinites et des gênes respiratoires.
Dès le début du mois de mai, une météo favorable a provoqué un premier pic de pollens de graminées accompagné d'une explosion des symptômes; pic très bref suivi d'une période de répit jusqu'au début du mois de juin. Première quinzaine de juin, les graminées se sont exprimées; puis la période caniculaire a limité toute dissémination pollinique jusque fin août. Même la saison des ambroisies a été perturbée avec des pics plutôt étalés se prolongeant jusqu'au 20 septembre. Courant septembre, un retour spectaculaire des pollens de graminées ne semble pas avoir provoqué une symptomatologie particulière.
Bonne fin d'année 2003
Michel Thibaudon


Cliquez sur les icones de droite pour accéder aux détails des risques par pollen en 2003.