Le site français des allergies aux pollens
Le Réseau National de Surveillance AérobiologiqueRNSABulletin d'Alerte
 Les allergiques aux pollens peuvent respirer tranquillement, ils ne seront pas dérangés avant l'année prochaine sur une grande majorité du territoire. Sur la Méditerranée, quelques pollens de cyprès pourront peut-être gêner les plus sensibles vers fin octobre / début novembre.


Bulletin allergo-pollinique - Récapitulatif 2005      


 

L'année 2005 est plutôt une année "Graminées" sans que ce soit un cru mémorable. En effet, si début janvier les pollens d'arbres semblaient démarrer fort, le risque allergique a partout été gelé par des conditions météorologiques plutôt exécrables de mi-janvier à mi-mars avec des températures très basses, même en zones côtières. Dès le retour de la chaleur, les pollens d'arbres ont pu exploser, mais sur une durée très limitée (3 à 4 semaines). Ce sont essentiellement les pollens de cyprès en zone Méditerranéenne, puis les pollens de bouleau et de chêne qui ont marqué les allergiques. Les pollens de frêne n'ont pas été aussi nombreux que les années précédentes.

 

Dès fin avril, sur les zones les plus au sud, puis dès fin mai sur le reste du territoire, les pollens de graminées sont arrivés assez brutalement provoquant de nombreux symptômes (conjonctivites, rhinites et même asthme)/ Les pollens de pariétaire n'ont gêné les allergiques qu'en zone Méditerranéenne et le long de la Vallée du Rhône.

 

Quant aux pollens d'ambroisies, ils sont restés très abondants sur la région Lyonnaise, le Dauphiné et le long de la Vallée du Rhône de Lyon à Montélimar. Par contre, si en 2004 de nombreux pollens d'ambroisies ont été exportés sur les zones plus au sud, ce ne fût pas le cas cette année. Par contre, il a été constaté des pics importants au Nord et à l'Ouest de la région Lyonnaise. Les zones de l'Ain et de la Haute-Savoie n'ont pas été surveillées, faute de capteurs, ce qui devrait être corrigé dès 2006. La surveillance de l'ambroisie sur tout le territoire doit rester une priorité. A noter des allergies constatées aux moisissures alternaria.

Michel Thibaudon


Cliquez sur les icones de droite pour accéder aux détails des risques par pollen en 2005.