Bulletin Allergo Pollinique

Végétation en ville :
Guide d'information sur les plantes à pollen allergisant

 

Journal pollinique
Comparez vos symptômes aux concentrations
polliniques sur pollendiary.com

Mis à jour le 14 mai

Des pollens de graminées pour la réouverture des restaurants !

Alors que les restaurants ont l’autorisation de réouvrir ce 19 mai, les allergiques qui iront profiter d’un petit verre ou d’un repas en terrasse doivent se méfier des pollens de graminées qui seront de plus en plus présents dans l’air sur tout le territoire avec un risque d’allergie de niveau moyen à élevé selon les départements.

Ce long week-end de l’Ascension s'annonce perturbé avec une alternance de passages pluvieux et de traînes chargées d'averses qui apporteront un peu de répit aux allergiques. Mais attention aux périodes ensoleillées entre les averses qui feront repartir à la hausse les concentrations de pollens dans l’air et les risques d’allergie associés.

Le pourtour méditerranéen bénéficiera de plus de soleil, les nuages étant chassés par le Mistral et la Tramontane, les allergiques de cette zone devront se méfier des pollens d’olivier qui seront bien présents dans l’air avec un risque d’allergie de niveau faible à moyen. Les pollens de chêne, de graminées et d’urticacées (pariétaires) complèteront le tableau des allergies dans le sud du pays.

Les pollens d’oseille et de plantain sont en augmentation sur tout le territoire mais le risque d’allergie ne dépassera pas le niveau faible. Les pollens de chêne sont peu allergisants mais encore très abondants dans l’air avec un risque d’allergie associé de niveau faible à moyen. Enfin, les bouleaux, platanes, frênes, charmes, cyprès, hêtres et saules sont en fin de floraison et ne gêneront quasiment plus les allergiques.

Dans certaines régions, un manteau blanc végétal peut recouvrir le sol ! Et non il ne s’agit pas de neige mais de bourres de peuplier. Ces bourres sont le moyen du peuplier de disperser ses graines, elles peuvent être gênantes, avec des symptômes similaires à l'allergie, mais dus essentiellement à une réaction mécanique irritantes aux filaments duveteux dispersés en grande quantité. Dans d’autres endroits, une poudre jaune peut recouvrir les surfaces extérieures comme les voitures, les trottoirs, les balcons…Il s’agit des pollens de pinacées (pin, sapin, épicéa) qui sont en floraison mais ne sont pas vraiment allergisants !

Quelques conseils pratiques pour les allergiques : suivez vos traitements et consultez votre médecin en cas de symptômes, consultez régulièrement la carte de vigilance des pollens sur notre site internet, rincez vos cheveux le soir, aérez au moins 10 min par jour avant le lever et après le coucher du soleil, évitez de faire sécher le linge à l’extérieur, gardez les vitres des voitures fermées pour éviter que les pollens ne rentrent dans l’habitacle, évitez les activités sportives à l’extérieur qui entraînent une surexposition aux pollens. Attention aussi à la pollution atmosphérique qui pourra exacerber les allergies aux pollens.

          

                                                Des graminées et son pollen

Revenir en haut de la page