Bulletin Allergo Pollinique

Végétation en ville :
Guide d'information sur les plantes à pollen allergisant

 

Journal pollinique
Comparez vos symptômes aux concentrations
polliniques sur pollendiary.com

Mis à jour le 27 mars 2020

L’heure des pollens de bouleau !

En raison du Covid-19, de nombreux sites de mesures des pollens et moisissures sont à l'arrêt en France. Ce bulletin est une estimation basée sur les données des sites qui fonctionnent, les observations phénologiques, les retours cliniques de nos médecins sentinelles, les prévisions météorologiques, et bien sûr, notre expertise.

Alors que dans la nuit du samedi 28 au dimanche 29 mars nous changeons d’heure pour passer à l’heure d’été en avançant nos montres, les pollens de bouleau sont aussi un peu en avance et gêneront déjà fortement les allergiques avec un risque d’allergie de niveau très élevé en Ile de France, élevé dans plusieurs départements du nord-est et du centre et faible à moyen ailleurs au nord d’une ligne Bordeaux-Grenoble. Les bouleaux sont des arbres à potentiel allergisant très élevé qui sont très représentés au nord de l’Europe et sur une grande partie du territoire français. Ils libèrent de grandes quantités de pollens dans l’air qui sont un vrai problème pour les personnes allergiques. La vigilance est donc de mise ces prochains jours car les concentrations seront en hausse avec un temps anticyclonique sur l’ensemble du pays qui favorisera la dispersion des pollens. Seule la journée de dimanche devrait apporter un peu de répit aux allergiques avec de la pluie, de la neige et du froid annoncés dans l’est de la France qui viendront faire baisser temporairement les concentrations de pollens dans l’air.  

Les frênes continuent à libérer de grandes quantités de pollens avec un risque d’allergie de niveau faible à élevé selon les départements. 

Une bonne nouvelle pour les allergiques, dans le sud du pays, les pollens de cyprès sont en perte de vitesse avec un risque d’allergie qui ne dépassera pas le niveau moyen. Les pollens de platane sont eux aussi un peu en avance dans le sud avec déjà de fortes concentrations mais ce ne sont pas des pollens très allergisants et le risque d’allergie sera faible à moyen. Ils devraient gagner l’ensemble du pays dans les jours à venir.

Les pollens de charme, de peuplier et de saule restent présents dans l’air mais avec un risque d’allergie ne dépassant pas le niveau faible. Les pollens de graminée et de chêne arrivent aussi et seront essentiellement présents dans le sud et l’ouest du pays avec un risque associé de niveau faible. Enfin, les pins sont en floraison dans le sud du pays et pourront jaunir les surfaces extérieures (voitures, trottoirs, balcons…) mais ce ne sont pas des pollens allergisants.

Les personnes atteintes de pathologie respiratoire ne doivent surtout pas arrêter leur traitement, afin de limiter le risque de l'épidémie de Covid-19, car un asthme mal contrôlé rend plus vulnérable au virus. En cas de symptômes, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou un allergologue (beaucoup se sont mis à faire de la téléconsultation en ce temps de confinement). 

    

                  Une forêt de bouleau et des chatons de bouleau (fleurs mâles) libérant du pollen

Revenir en haut de la page