BUTLLETÍ AL·LERGO-POL·LÍNIC

Végétation en ville :
Guia d'informació sobre les plantes amb pol·len al·lergènic

 

Diari pol·línic
Segueix l'evolució dels teus símptomes i de la quantitat de pol·len al diari pol·línic

 

OpenHealth
Intensitat de les manifestacions al·lèrgiques

Les pollens ont le vent en poupe.

Si la situation s'améliore un peu pour les allergiques sur une bonne partie du territoire, le risque d'allergie restera cependant élevé sur toute la zone méditerranéenne à cause des pollens de cyprès qui seront nombreux encore pendant plusieurs semaines. 
Sur la façade atlantique, le mélange de pollens de cyprès, d'aulne et de frêne maintient le risque au niveau élevé également. 
Dans le quart nord-est de la France, le risque sera également élevé, ce risque étant essentiellement dû aux pollens d'aulne.
Sur les autres départements, le risque d'allergie sera de niveau faible à moyen, bien souvent à cause des pollens d'aulne et de frêne.
A noter la présence de pollens de graminées sur l'ouest du pays qui pourront gêner les personnes les plus sensibles.  

Les allergiques peuvent suivre ces conseils pratiques pour mieux se protéger des pollens et limiter leur exposition : consultez régulièrement la carte de vigilance des pollens sur notre site internet, rincez vos cheveux le soir, aérez les logements avant le lever et après le coucher du soleil si possible, évitez de faire sécher le linge à l’extérieur, gardez les vitres des voitures fermées pour éviter que les pollens ne rentrent dans l’habitacle, portez un masque en extérieur, évitez les activités sportives à l’extérieur qui entraînent une surexposition aux pollens. Soyez attentifs à la pollution atmosphérique, qui peut exacerber les allergies aux pollens dans certaines grandes villes. Personne ne sera épargné par les pollens pendant ces vacances d’hiver et les allergiques doivent redoubler de prudence dans toute la France.

(Mis à jour le 23 février)

Revenir en haut de la page